Pourquoi la recherche à propos de l’image et l’écriture?


Le sens de l’écriture pour moi, est comparable à l’importance de la calligraphie pour la peinture chinoise. Dans ma recherche, l’écriture peut être lu et être vu. Et ces deux éléments indépendants et coexistants, se complètent mutuellement.

Sous l’influence de mon père, j’avais étudié la peinture chinoise dans l’enfance, avant d’entrer dans l’esprit de l’art Occidental. Ces apprentissages inoubliables et ces pratiques traditionnelles basés sur l’art le plus essentiel de Chine, me nourrissaient, et sont apparus finalement en 2007 dans un tableau, sur lequel les écritures chinoises ont bien participé. Cette expérience me faisait redécouvrir l’être de l’écrit pour une peinture. Désormais, durant les années suivantes, j’ai donc tenté continuellement de construire cette relation entre l’écriture et l’image, et ai progressivement intégré le texte (en français), durant mes études dans l’atelier Jean Michel Alberola, à l’école des beaux-arts de Paris.

La langue est une représentation de l’écriture, dans l’écrit, elle peux donc se réaliser comme un propre langage. Lorsque j’ai découvert et compris cela au cours de ma recherche, j’ai connais profondément, dans un contexte différent, et au croisement de deux culture, la représentation de l’écrit (en français ou chinois), tout en accompagnant de l’image, presentait beaucoup plus de possibilités de création. Pourtant, quelque soit la forme d’un langage, en fonction de son contexte, ces écrits peuvent tous trouver leur place dans la structure de ma recherche.

Je suis toujours en chemin, et vous souhaite un bon voyage au cours des lectures sur ce site.